France: la police de Marseille réorganisée après une affaire de corruption

12/10/12 à 20:14 - Mise à jour à 20:14

Source: Le Vif

(Belga) Le ministre français de l'Intérieur Manuel Valls a annoncé vendredi à Marseille une réorganisation de la police dans cette ville du sud de la France où 15 policiers d'un même service sont poursuivis par la justice et 30 suspendus dans une affaire de corruption.

Une semaine après avoir dissous l'équipe de jour de la Brigade anti-criminalité (Bac) opérant dans les quartiers populaires de Marseille, le ministre a décidé la réunification de toutes les Bac de la ville, ainsi qu'un renforcement de leurs effectifs et de leur hiérarchie. L'objectif est de faire tourner les effectifs dans la ville pour éviter que ne s'installent de mauvaises pratiques, comme des vols et du racket dont sont soupçonnés les 15 policiers mis en examen (inculpés), ont indiqué des sources proches du dossier. "Marseille n'est pas une ville à part et a besoin de la protection de l'Etat", a affirmé le ministre. Les policiers poursuivis sont soupçonnés d'avoir volé et extorqué de l'argent et de la drogue à des dealers. Le procureur de Marseille Jacques Dallest avait évoqué une véritable "gangrène" au sein de leur service. Cette affaire "exceptionnelle", selon la Direction générale de la police, éclabousse les services de police d'une ville frappée par le chômage et gangrenée par les règlements de comptes sur fond de trafic de drogue. Jeudi encore un homme de 53 ans a été tué par balles à la terrasse d'un bar devant de nombreux témoins, portant à 21 le nombre de règlements de comptes dans la région cette année. (DGO)

Nos partenaires