France - La patronne d'Interpol Mireille Ballestrazzi nommée à la tête de la police judiciaire

11/12/13 à 17:46 - Mise à jour à 17:46

Source: Le Vif

(Belga) La présidente d'Interpol, Mireille Ballestrazzi, a été nommée mercredi en Conseil des ministres à la tête de la police judiciaire française, devenant l'une des premières femmes à gravir tous les échelons de la hiérarchie policière.

Toujours élégante, âgée de 59 ans, elle avait été élue le 8 novembre 2012 à Rome à la tête d'Interpol. C'était la première fois qu'une femme présidait cette organisation internationale de coopération policière. Elle cumulait alors ces fonctions avec le poste de numéro deux de la police judiciaire, et avait aménagé, non sans mal, son emploi du temps en conséquence. Commissaire depuis 1975, Mireille Ballestrazzi est l'une des premières femmes ayant exercé de hautes responsabilités dans la police en France. Spécialiste de police judiciaire, elle a dirigé des services prestigieux. Elle a notamment été à la tête d'un groupe de répression du banditisme à Bordeaux (dès 1978), puis elle a dirigé la police judiciaire en Corse au cours d'une des périodes les plus agitées de l'île (1993) et a commandé le service de la PJ française chargé de la répression de la délinquance économique et financière. Elle s'est rendue célèbre jusqu'au Japon, en 1987, à une époque où elle était à la tête de l'Office central pour la répression des vols d'oeuvres et objets d'art. Elle avait en effet retrouvé dans ce pays quatre tableaux de Jean-Baptiste Corot dérobés peu avant dans le centre de la France. En 1990, elle avait aussi restitué neufs toiles impressionnistes dont le fameux Monet "Impression soleil levant", toutes volées au musée Marmottan, à Paris, et retrouvées en Corse. C'est la deuxième fois dans son histoire que la police judiciaire est dirigée par une femme. (Belga)

Nos partenaires