France: la justice saisie après le dérapage d'un député sur les Tsiganes

23/07/13 à 12:02 - Mise à jour à 12:02

Source: Le Vif

(Belga) Le gouvernement français va saisir la justice pour "apologie de crime contre l'humanité" après les propos d'un député sur les Tsiganes, l'élu disant qu'"Hitler n'en a peut-être pas tué assez".

Les propos du député Gilles Bourdouleix sont "inadmissibles", a jugé mardi le ministre de l'Intérieur Manuel Valls, estimant que celui-ci devait être "sanctionné très lourdement par la justice". A sa demande, la justice va être saisie pour "apologie de crime contre l'Humanité". Gilles Bourdouleix, député-maire UDI (centre droit) de Cholet, une commune de l'ouest de la France où des nomades s'étaient installés illégalement dimanche sur un terrain privé, a provoqué de vives réactions après la publication par Le Courrier de l'Ouest de ses propos sur les gens du voyage. Les propos du député-maire ont entraîné nombre de réactions indignées, notamment celle du président de l'Assemblée nationale, le socialiste Claude Bartolone, qui a condamné ces "mots abjects". Le secrétaire général de l'UDI, Jean-Christophe Lagarde, a estimé que l'exclusion de l'élu du parti était acquise et devrait être entérinée mercredi. Interrogé par l'AFP après la diffusion de l'enregistrement, le député-maire a nié avoir tenu les propos rapportés par le journal, dénonçant des "propos manipulés". Le maire de Nice (sud-est) Christian Estrosi (UMP, droite) vient pour sa part de qualifier de "délinquants" les gens du voyage et a promis de les "mater" en se vantant de posséder un "mode d'emploi". (Belga)

Nos partenaires