France: l'enquête Merah progresse, avec une probable troisième mise en examen

01/06/13 à 16:08 - Mise à jour à 16:08

Source: Le Vif

(Belga) L'enquête sur les complicités dont est susceptible d'avoir bénéficié le djihadiste français Mohamed Merah progresse avec une probable troisième mise en examen (inculpation) samedi, celle d'un délinquant soupçonné d'avoir fourni des armes au tueur.

France: l'enquête Merah progresse, avec une probable troisième mise en examen

Un peu plus d'un an après les assassinats de trois militaires, puis de trois enfants et un enseignant juifs en mars 2012 à Toulouse et Montauban, deux hommes ont déjà été mis en examen. Abdelkader Merah, 31 ans, le frère aîné du tueur, est poursuivi pour complicité d'assassinats et écroué depuis mars 2012. Il nie toute implication dans les crimes de son frère, reconnaissant seulement avoir été présent au moment du vol du scooter. Le deuxième mis en cause, Mohamed Mounir Meskine, 25 ans, condamné à trois reprises pour vol, recel de vol et trafic de stupéfiants, est un copain de quartier des Merah. Soupçonné d'avoir participé au vol du scooter avec les frères, il a été mis en examen pour vol en réunion en lien avec une entreprise terroriste et participation à une association de malfaiteurs terroriste. Ecroué le 18 mai, il nie les faits. L'homme déféré samedi est un délinquant de droit commun, également originaire de Toulouse, âgé de 30 ans. Proche des deux frères, il est soupçonné d'avoir fourni "au moins deux armes, dont le pistolet mitrailleur Uzi" à Mohamed Merah. Il aurait également fourni le gilet pare-balles que le tueur portait lors du siège de son appartement et retrouvé sur lui après sa mort à l'issue de l'assaut policier. (Belga)

Nos partenaires