France - des éléments "dans les prochains jours" pour dissoudre des groupuscules d'extrême droite

07/06/13 à 18:33 - Mise à jour à 18:33

Source: Le Vif

(Belga) Le ministre de français de l'Intérieur, Manuel Valls, a annoncé qu'il présenterait "dans les prochains jours" des éléments permettant de dissoudre des groupuscules d'extrême droite, après la mort d'un jeune après une rixe avec un groupe de skinheads.

France - des éléments "dans les prochains jours" pour dissoudre des groupuscules d'extrême droite

"Une procédure judiciaire vient de s'ouvrir. Elle doit donner suffisamment d'éléments pour étayer un dossier de dissolution", a expliqué M. Valls, en marge d'une réunion des ministres européens de l'Intérieur à Luxembourg. "Le Premier ministre m'a demandé de travailler sur ce dossier là. Je lui donnerai dans les prochains jours des éléments qui, je l'espère, permettront de dissoudre une ou des organisations. La dissolution passe par un décret en conseil des ministres. Donc cela doit être solidement étayé sur le plan juridique, a-t-il rappelé. "Il faut faire attention, il ne faut pas procéder par amalgame". "Il faut que chaque dossier soit étayé, soit parce que cela concerne des mouvements ou des associations qui existent, soit des groupements ou des associations de fait qui peuvent aussi être dissoutes". "Ces groupuscules se reproduisent, font scission, fusionnent les uns après les autres. Ils viennent tous de la même essence". "Politiquement, symboliquement, il faut des actes forts (...) Il faut attendre quelques jours", a encore indiqué le ministre.. Huit personnes, gravitant dans les milieux d'extrême droite, étaient en garde à vue vendredi matin. Selon une source policière, plusieurs des personnes gardées à vue sont connues comme proches du groupuscule Troisième Voie et de son bras armé, les Jeunesses nationalistes révolutionnaires (JNR), dont le leader, Serge Ayoub, a nié toute implication dans cette affaire. (Belga)

Nos partenaires