France/catastrophe de Brétigny - Le déraillement causé par une pièce d'acier de la voie, confirme la SNCF

15/07/13 à 05:25 - Mise à jour à 05:25

Source: Le Vif

(Belga) Le déraillement d'un train près de Paris, qui a fait six morts, a été causé par une pièce d'acier qui reliait deux rails et s'est détachée, a confirmé dimanche la Société nationale des chemins de fer (SNCF).

Les premières constatations effectuées sur le site du déraillement, survenu vendredi dans la gare de Brétigny-sur-Orge, au sud de Paris, confirment l'hypothèse d'un déraillement provoqué par cette pièce d'acier appelée éclisse, a déclaré au cours d'une conférence de presse le président de la SNCF, Guillaume Pepy. M. Pepy a fait projeter des photos prises par la SNCF de cette éclisse d'environ 10 kg, fichée dans un aiguillage. L'examen de la rame par des techniciens de la SNCF n'a montré "aucune anomalie mécanique" sur la locomotive ni sur les deux voitures qui ne se sont pas couchées, a indiqué M. Pepy. Il a précisé que cette rame avait subi un examen de sécurité le 29 juin 2013. Des traces de choc ont été relevées sur les voitures accidentées et confirment l'hypothèse, avancée dès samedi, de l'éclisse qui s'est détachée du rail, pour une raison indéterminée, et s'est fichée dans l'aiguillage, provoquant le déraillement, a ajouté M. Pepy. "Nous connaissons les motifs de l'accident, nous n'en connaissons pas les causes", a déclaré Jacques Rapoport, patron de RFF, l'organisme qui gère le réseau ferré français, également présent à la conférence de presse. M. Pepy a indiqué que les opérations de dégagement des wagons accidentés devraient prendre fin lundi en fin de journée. Une grue télescopique de 700 tonnes est arrivée de Belgique samedi et a commencé ses opérations le même jour. Une fois les voitures accidentées dégagées, "il y a plus de 600 mètres de voies à reconstituer entièrement, c'est-à-dire le ballast, les rails, les traverses et la caténaire. Donc c'est un très gros chantier à effectuer", a déclaré M. Pepy. Six personnes ont péri dans le déraillement et quatorze personnes étaient toujours hospitalisées dimanche, dont deux étaient entre la vie et la mort, selon les autorités. (Belga)

Nos partenaires