France: cafouillage du Premier ministre sur une loi phare de la majorité de gauche

24/10/12 à 16:04 - Mise à jour à 16:04

Source: Le Vif

(Belga) Le Premier ministre socialiste français Jean-Marc Ayrault a annoncé mercredi par erreur la censure par le Conseil constitutionnel d'une loi phare sur le logement social contestée par la droite, un cafouillage qui a provoqué les moqueries de l'opposition.

Alors que le Conseil constitutionnel n'avait pas encore statué sur la conformité de ce texte de loi à la Constitution, M. Ayrault, qui était l'invité de la radio publique France Inter, a annoncé son annulation et le dépôt rapide d'une nouvelle loi. Ce texte, adopté le 10 octobre par le Parlement saisi en urgence par le gouvernement, prévoit notamment la cession à bas prix, voire gratuite, de terrains publics pour faciliter les projets immobiliers à caractère social et augmente le taux minimal obligatoire d'habitat social dans les communes. L'UMP, le principal parti de droite, mécontente du choix de cette procédure express, avait saisi le Conseil constitutionnel, et mercredi le Premier ministre a fait état d'un "cafouillage parlementaire" pour expliquer l'invalidation de la loi. Mais le Conseil constitutionnel a aussitôt fait savoir qu'il n'avait "pas encore statué" sur le sujet, et la droite s'est gaussé de la "perte de sang-froid" du Premier ministre, unancien ministre critiquant "l'amateurisme consternant de ce gouvernement". L'entourage de M. Ayrault s'est justifié en expliquant que le risque d'annulation était "anticipé partout depuis plusieurs jours, notamment dans la presse". La France manque de près d'un million de logements. Le pésident Hollande et son gouvernement en ont fait une de leurs priorités en se fixant pour objectif d'en construire 500.000 par an, dont 150.000 logements sociaux. (PVO)

Nos partenaires