France - Amiante - Martine Aubry mise en examen pour "homicides involontaires"

07/11/12 à 01:00 - Mise à jour à 01:00

Source: Le Vif

(Belga) L'ancienne patronne des socialistes français Martine Aubry a annoncé mardi soir avoir été mise en examen pour "homicides et blessures involontaires" dans une des enquêtes sur le drame de l'amiante, après sept heures et demi d'audition au pôle santé publique du tribunal de grande instance de Paris.

France - Amiante - Martine Aubry mise en examen pour "homicides involontaires"

La juge d'instruction Bertella-Geffroy "a considéré qu'elle devait me mettre en examen pour mes fonctions de directrice des relations du travail il y a 25 ans entre 1984 et 1987", a déclaré Mme Aubry à la suite de l'audition. Martine Aubry était entendue depuis 14h30 en qualité d'ancienne directrice des relations du travail (DRT) du ministère du Travail . Peu avant cette audition, la juge Marie-Odile Bertella-Geffroy, qui instruit le dossier, a prévenu qu'elle se montrerait "imperméable" à toutes pressions dans sa décision d'inculper ou pas Mme Aubry. Le caractère cancérigène de l'amiante, massivement utilisée dans le secteur de la construction, est connu depuis les années 50 mais le premier décret réglementant son usage en France ne date que de 1977 et son interdiction de 1997. En 2005, un rapport sénatorial avait accablé l'Etat pour sa "gestion défaillante" de l'amiante, jugée responsable par les autorités sanitaires de 10 à 20% des cancers du poumon et qui pourrait provoquer 100.000 décès d'ici à 2025. Interrogée par les policiers en janvier 2010, Mme Aubry avait plaidé la bonne foi, expliquant que jusqu'en 1994 -année où serait selon elle intervenue la nécessité d'interdire l'amiante-, elle était convaincue que les décrets de 1977 et 1987 permettaient de protéger efficacement la santé des salariés. (LIONEL BONAVENTURE)

Nos partenaires