Forte hausse du nombre d'incidents dans le ciel belge

23/11/13 à 07:21 - Mise à jour à 07:21

Source: Le Vif

(Belga) Le nombre d'incidents dans le ciel belge est en hausse ces dernières années, rapportent samedi les journaux de Sudpresse sur base de chiffres du Secrétaire d'Etat à la mobilité, Melchior Wathelet.

Plusieurs problèmes sont évoqués: le respect des distances, celui de l'interdiction de présence sur le tarmac et les problèmes répertoriés dans les centres de contrôle de la circulation. Ainsi, en 2009, neuf cas d'infractions aux normes de sécurité entre deux avions ont été relevés, contre 52 l'an dernier, soit près de 6 fois plus. Les problèmes dans les centres de contrôle sont sont eux passés de cinq cas en 2010 à 38 cas en 2012. Or le nombre de vols par jour au-dessus de la Belgique a diminué de 2,9 pc par rapport à 2011, on ne peut donc lui imputer la hausse des problèmes, souligne Sudpresse. En ce qui concerne la gestion du tarmac par les aéroports belges, la situation s'améliore par contre, avec 29 présences interdites (véhicules, personnes, avions) en 2010 contre 19 l'an passé. "Les principales causes de ces incidents sont le non-respect d'instructions de contrôleurs par des pilotes ou des conducteurs, la pénétration non-autorisée de l'espace aérien ou un problème de communication entre pilote et contrôleur ou entre contrôleurs", explique Melchior Wathelet, insistant sur le fait que les incidents "sont souvent la conséquence de plusieurs causes et non d'une seule". Il tempère toutefois ces constats, parlant ces dernières années d'une "meilleure culture de notification" qui peut jouer un rôle important sur les chiffres et leur évolution. Le président de l'association des pilotes belges, Alain Vanalderweireldt, se réjouit pour sa part de cette hausse des statistiques qui démontre selon lui que les contrôleurs n'hésitent plus aujourd'hui, contrairement à avant, à rapporter les incidents sans conséquence. Signaler ces incidents permet de mettre en évidence certains phénomènes susceptibles d'avoir des conséquences désastreuses en cas d'accumulation de facteurs défavorables, souligne-t-il. (Belga)

Nos partenaires