Forte activité du volcan Nyamulagira - La MONUSCO offre son soutien aux autorités congolaises

14/04/14 à 00:06 - Mise à jour à 00:06

Source: Le Vif

(Belga) L'activité intense du volcan Nyamulagira, dans la région de Goma (province du Nord-Kivu, République démocratique du Congo), a poussé dimanche la Mission de l'ONU en RDC (Monusco) à offrir son soutien aux autorités provinciales, a indiqué cette dernière dans un communiqué.

Forte activité du volcan Nyamulagira - La MONUSCO offre son soutien aux autorités congolaises

Un hélicoptère de la MONUSCO a transporté dans l'après-midi des experts en séismologie au volcan, dont le cratère dégageait une fumée dense, sans coulée de lave observée toutefois. "La MONUSCO a offert son assistance aux autorités du Nord-Kivu et s'engage à travailler étroitement avec les officiels du Nord-Kivu pour relever ce nouveau défi", a affirmé Martin Kobler, chef de la MONUSCO. Cette assistance sera octroyée "dès que le besoin se fera sentir", a-t-il précisé. Le volcan Nyamulagira pourrait entrer rapidement en éruption, avait affirmé vendredi l'Observatoire volcanologique de Goma (OVG), pour qui la population de cette ville de l'est de la République du Congo n'a toutefois pas de raison de s'inquiéter. Le Nyamulagira est situé à une vingtaine de kilomètres au nord de Goma, chef-lieu du Nord-Kivu, province frontalière du Rwanda. Son activité constatée "n'aura aucun effet sur le fameux volcan (voisin) Nyiragongo, dont l'activité est normale", selon le volcanologue à l'OVG Kaso Karume. Goma avait été dévastée en 2002 par les coulées de magma très rapides du Nyiragongo. Le rougeoiement du lac de lave que l'on voit très bien la nuit de Goma rappelle en permanence aux habitants de cette ville de plus d'un million d'habitants qu'ils vivent au pied d'un des volcans les plus actifs d'Afrique. "De coutume, le Nyamulagira verse sa lave dans (la réserve du parc naturel) des Virunga, il n'y a aucun danger pour les habitants de Goma et de ses environs", a affirmé M. Karume. Les dernières éruptions de ce volcan, en 2004, 2006, 2010 et 2011 n'avaient pas touché d'habitations. Ses scories et cendres volcaniques peuvent en revanche polluer l'atmosphère dans un rayon important. (Belga)

Nos partenaires