Formation Fédération Wallonie-Bruxelles - Les négociateurs PS et cdH ont reçu les représentants économiques et sociaux de Bruxelles

30/06/14 à 19:31 - Mise à jour à 19:31

Source: Le Vif

(Belga) Les négociateurs PS et cdH de la Fédération Wallonie-Bruxelles ont reçu lundi après-midi les représentants du Conseil économique et social de la Région de Bruxelles-Capitale (CESRBC). Ils avaient déjà fait de même avec ceux de l'organisation représentative wallonne soeur qu'ils reverront plus tard dans la semaine.

Formation Fédération Wallonie-Bruxelles - Les négociateurs PS et cdH ont reçu les représentants économiques et sociaux de Bruxelles

Les interlocuteurs bruxellois du jour ont été reçus par Paul Magnette (PS) et Julie de Groote (cdH), Elio Di Rupo et Benoît Lutgen étant retenus à la Chambre. Le CESRBC a remis aux négociateurs francophones une note de six pages principalement consacrée à l'enseignement. Hormis sa demande de se voir reconnaître une compétence d'avis dans les matières culturelles et personnalisables ayant une incidence sur le développement économique et social de Bruxelles, le Conseil Economique et Social bruxellois a avancé une série de demandes en commençant par l'organisation d'une conférence régionale de l'enseignement, dès l'entame de la législature à Bruxelles pour préparer une réponse aux besoins en classes et en enseignants supplémentaires. Ils ne demande pas une régionalisation de l'enseignement mais une meilleure coordination des différents acteurs en présence afin d'adapter la programmation des moyens scolaires aux spécificités bruxelloises, ce qui suppose notamment de "dépasser les clivages institutionnels et de faire fonctionner réellement la Task force bruxelloise de l'enseignement. Plus dans le détail, le Conseil a transmis huit priorités dans l'enseignement pour la législature qui s'ouvre, allant de la programmation des capacités d'enseignement pour pourvoir aux manques de places, à la priorité à l'enseignement fondamental et à la poursuite de la réforme de l'enseignement obligatoire, en passant par la coordination des politiques croisées en matière de formation et d'enseignement à Bruxelles, la mise en oeuvre de synergie entre réseau francophone et néerlandophone, et à la création de ponts entre l'école et les entreprises. Autre demande: la mise en place d'un parcours obligatoire d'intégration pour les personnes qui arrivent en Belgique avec des enfants en âge d'obligation scolaire. Les négociateurs PS et cdH auront une nouvelle séance de discussion mardi à 14h30 à l'Elysette, à Namur. (Belga)

Nos partenaires