Formation fédérale - Magnette: "on a aussi vu des loups promettre de ne pas croquer l'agneau"

23/07/14 à 11:14 - Mise à jour à 11:14

Source: Le Vif

(Belga) Le nouveau ministre-président wallon Paul Magnette (PS) a fait part de sa "stupéfaction" mercredi face à la probable formation d'une majorité "suédoise" au fédéral (MR, N-VA, CD&V et Open Vld). Il ne croit pas vraiment à la paix institutionnelle annoncée pour ce gouvernement socio-économique. "On a aussi vu des loups promettre de ne pas croquer l'agneau", a-t-il déclaré sur Bel RTL.

Pour Paul Magnette, la décision du MR de former un gouvernement avec la N-VA est sans commune mesure avec les autres arrangements post-électoraux. "Permettez-moi de penser que le revirement radical du MR est tout de même une forme de reniement de sa parole qui est assez unique et qu'il ne faut pas confondre avec d'autres situations qui ne sont pas du même type", a-t-il indiqué en réponse à une question sur les promesses électorales non tenues. S'il ne conteste pas la légitimité d'un gouvernement "suédois", il fait part de son inquiétude pour les droits des francophones. "Savoir que demain les francophones seront représentés par un parti qui pèse moins d'un tiers, alors que nous sommes déjà minoritaires dans le pays, c'est assez inquiétant", estime-t-il. En dépit des difficultés le nouveau ministre-président wallon veut faire fonctionner la concertation entre niveaux de pouvoir. "Il le faudra", dit-il. "Nous avons l'obligation de nous mettre d'accord", notamment au sujet de la trajectoire budgétaire à remettre à l'automne à la Commission européenne. "J'espère que ce gouvernement restera dans une optique de coopération loyale avec les Régions", affirme encore Paul Magnette. (Belga)

Nos partenaires