Formation fédérale - La question ne se pose même pas, répond Lutgen

23/07/14 à 13:49 - Mise à jour à 13:48

Source: Le Vif

(Belga) Le président du cdH, Benoît Lutgen, n'entend pas répondre à l'appel qui lui a été lancé mardi soir par le formateur Kris Peeters (CD&V) de rejoindre la coalition suédoise qui se met en place. Il n'a pas été associé aux discussions entre le MR, l'Open Vld, le CD&V et la N-VA. Il ne voit dès lors pas pourquoi les quatre partis ont subitement besoin du cdH.

"C'est un jeu de manipulation très désagréable. Depuis plusieurs jours, voire une semaine, ils préparent quelque chose à quatre et, soudainement, mardi à 15h, j'ai un coup de fil de Charles Michel (encore informateur), alors que son parti a déjà décidé qu'ils iraient dans un gouvernement à quatre. Je pose ici des constats: le MR a décidé d'aller à quatre. Il n'y a pas de réponse à donner puisque la question ne se pose même pas. Qu'ils assument leur coalition", a-t-il expliqué à l'Agence Belga. Lors de leur dernière rencontre, la seule proposition que Charles Michel a faite à Benoît Lutgen était de monter dans les gouvernements régionaux que négociaient PS et cdH, affirme ce dernier. "L'informateur royal était devenu informateur régional, c'est inédit. Il voyait l'intérêt de son parti avant celui du pays. Sa cohérence, c'était de distribuer le plus possible de postes de ministre", a souligné M. Lutgen. (Belga)

Nos partenaires