Formation fédérale - La coalition suédoise maintiendrait l'automaticité de l'indexation des salaires

23/07/14 à 07:11 - Mise à jour à 07:11

Source: Le Vif

(Belga) La N-VA, le CD&V, l'Open Vld et le MR se sont accordés, avant de s'engager dans la négociation de formation d'un gouvernement fédéral, à maintenir le caractère automatique de l'indexation des salaires, ainsi qu'à ne pas limiter les allocations de chômage dans le temps, rapportent mercredi Het Belang van Limburg et la Gazet van Antwerpen.

Formation fédérale - La coalition suédoise maintiendrait l'automaticité de l'indexation des salaires

Le MR et le CD&V auraient particulièrement insisté sur ces points. Le formateur Charles Michel avait déjà annoncé le maintien de l'automaticité de l'index mardi soir sur la RTBF, sans toutefois se prononcer sur l'éventualité d'une modification du panier de l'index. Ces décisions se justifieraient par la volonté des quatre partis d'assainir les finances publiques et de mener des réformes socio-économiques dans un climat serein, sans grandes tensions sociales. Les mesures favorisant la compétitivité des entreprises seront donc à chercher ailleurs que dans une remise en cause de l'automaticité de l'indexation des salaires, par exemple dans le renforcement de la loi sur la compétitivité. Une limitation des allocations de chômage dans le temps serait elle aussi exclue. Les réformes déjà décidées seront poursuivies, et les partis miseront davantage sur l'activation et le contrôle de la disponibilité, selon les deux quotidiens. Dans ces dernières matières régionalisées, les trois partis flamands auraient, de par leur présence possible aux deux niveaux de pouvoir, davantage de marge de manoeuvre que le MR, absent du pouvoir dans les entités fédérées. Dans un document soumis par le MR à la N-­VA, le parti nationaliste valide aussi le fait qu'elle renonce, pour la durée de la législature, à de nouvelles demandes institutionnelles, ajoute La Libre. La mise en oeuvre de la 6e réforme de l'Etat sera le seul dossier ouvert au fédéral dans la rubrique "Com­munautaire". Autre élément de ce qui est présenté comme un "pacte N­-VA/MR": le parti de Bart De Wever promet de respecter les partenaires sociaux et de les associer, comme il se doit, aux prises de dé­cision du futur gouvernement. (Belga)

Nos partenaires