Formation fédérale - Face à une situation inextricable, Michel ne ferme pas la porte à un déblocage au fédéral

06/06/14 à 09:34 - Mise à jour à 09:34

Source: Le Vif

(Belga) Le président du MR Charles Michel n'a pas fermé la porte vendredi à une participation de sa formation à un gouvernement fédéral, rappelant, face à ce qu'il considère comme une situation "inextricable au fédéral et bloquée à Bruxelles", que son parti avait déjà pu "stabiliser le pays et le sortir de la crise" il y a trois ans.

Formation fédérale - Face à une situation inextricable, Michel ne ferme pas la porte à un déblocage au fédéral

"J'ai démontré personnellement ma capacité à mettre de côté les intérêts à court terme de mon parti politique pour stabiliser le pays et sortir de la crise", a-t-il rappelé, évoquant le retour du MR aux négociations fédérales après l'échec des pourparlers entre le PS et la N-VA à cette époque. C'est que le MR juge la situation "pour l'instant inextricable sur le plan fédéral et totalement bloquée à Bruxelles, conséquences des décisions irresponsables" prises par le PS, le cdH et le FDF dans les Régions du sud du pays, d'où ils ont exclu le MR. Ces choix mettent à ses yeux les partis flamands en position de dicter un certain nombre d'agendas sur le plan fédéral. "Je pense que, par l'acte qui a été posé, ils ont mis une très grande responsabilité au sein des partis flamands s'agissant de l'État fédéral", a-t-il commenté. Jeudi, M. Michel avait fustigé une décision du PS, du cdH et du FDF qui mettait "en danger l'État fédéral", selon lui, compliquant sérieusement la mise sur pied d'une majorité fédérale. "C'est un cadeau fait aux séparatistes", avait-il affirmé, se disant inquiet pour l'avenir du pays. Le MR se réunit ce vendredi à 10 heures à son siège bruxellois pour analyser la situation, a-t-on appris à bonne source. (Belga)

Nos partenaires