Formation Bruxelles - On se rapproche de l'ouverture de négociations

10/06/14 à 21:00 - Mise à jour à 21:00

Source: Le Vif

(Belga) La situation semble s'être quelque peu décantée, parmi les partenaires néerlandophones potentiels d'une coalition en Région bruxelloise, même si l'ouverture formelle de négociations n'a toujours pas été annoncée. Mardi, plusieurs signaux ont été envoyés dans ce sens.

Les états-majors de l'Open VLD et du CD&V avaient exprimé jeudi dernier, leur "réticence" à entrer en négociation avec les FDF qui ont rejeté la réforme de l'état dont la prochaine majorité bruxelloise devra mettre plusieurs pans en oeuvre sur le terrain. On a appris en début de journée, que les choses étaient "en bonne voie". Guy Vanhengel, chef de file des négociateurs flamands a été chargé de déterminer les modalités de sortie de ce blocage qui devrait prendre la forme d'une série d'engagements de la part des partenaires autour de la table que ce soit à l'égard de la réforme de l'Etat, du dossier du stade national et de la communauté métropolitaine. Au cours de la longue séance à huis clos de la commission de validation des élections du parlement bruxellois, on l'a vu tour à tour en discussion avec des représentants du sp.a et des FDF, sur un ton qui reflétait bien plus la détente que l'inquiétude. Par ailleurs, l'adoption du rapport de la commission de validation du scrutin a été obtenue avec l'appui des formations citées pour former une coalition (PS, FDF, cdH, Open VLD, sp.a et CD&V). C'est semble-t-il avec l'appui de ces formations que la candidature de Charles Picqué à la présidence de l'assemblée a été déposée, même si sa désignation a suscité des applaudissements, sur d'autres bancs également. Enfin, la ministre CD&V sortante, Brigitte Grouwels, a nuancé les réticences de son parti à l'égard des FDF: "Nous voyons quand même qu'un certain nombre de bourgmestres FDF sont des bons gestionnaires dans leurs communes. Un certain nombre de choses nous ont alarmés. Mais de ce que j'entends, ces craintes pourraient être levées", a-t-elle dit, mardi, interrogée par la chaîne de radio FM Brussel. (Belga)

Nos partenaires