Formation Bruxelles - Nuisances des avions - Des associations font valoir leur point de vue auprès des négociateurs

03/07/14 à 20:04 - Mise à jour à 20:04

Source: Le Vif

(Belga) Alors que les négociateurs bruxellois se préparaient jeudi soir à ouvrir le dossier des nuisances des avions, le mouvement de citoyens bruxellois "Pas question" leur a envoyé un récapitulatif de ses principales exigences à l'attention du prochain gouvernement bruxellois.

Prenant acte du fait que la note de la formatrice Laurette Onkelinx défend le principe du retrait du plan Wathelet en vigueur depuis février dernier, l'association a réitéré son plaidoyer pour l'application stricte de l'arrêté bruit de la Région pris en 1999 à l'initiative de Didier Gosuin, et qui fixe des niveaux maximum de bruit à ne pas dépasser lors du survol de la capitale et demandé aux futurs coalisés bruxellois de ne l'affaiblir en aucune manière. "Avec le Plan Wathelet, le nombre d'infractions a littéralement explosé comme le montre les récents rapports de l'IBGE: depuis le 6 février, on constate en effet au moins 3 fois plus d'infractions par rapport à la moyenne de dernières années. La conséquence en est que les compagnies aériennes se verront infliger des amendes pour un montant évalué au triple des années précédentes, soit environ 5.000.000 euros par an tant que le plan Wathelet est en vigueur.", a souligné le mouvement jeudi. De son côté, l'Union Belge Contre les Nuisances des Avions (UBCNA), active dans la périphérie sud-est de l'aéroport national a demandé que le futur gouvernement bruxellois insiste sur le respect absolu de toutes les règles de droit établies par le Fédéral dans le fonctionnement de l'aéroport, et sur le contrôle par une autorité indépendante des décisions prises par tous les acteurs y compris Belgocontrol. Sa présidente Peggy Cortois a notamment insisté que le fait que la Cour d'Appel de Bruxelles a interdit, dans un arrêt rendu en mars 2005, toute utilisation excessive, illicite et abusive de la courte piste d'atterrissage 01. Selon elle, l'axe final de ce couloir d'atterrissage survole bien le territoire bruxellois à Auderghem, Watermael-Boitsfort et Woluwe-Saint-Pierre. (Belga)

Nos partenaires