Formation Bruxelles - Les négociateurs bruxellois sont tombés d'accord sur le chapitre bi-communautaire

24/06/14 à 19:01 - Mise à jour à 19:01

Source: Le Vif

(Belga) Les négociateurs bruxellois PS-FDF-cdH et Open Vld-sp.a-CD&V sont arrivés mardi en fin d'après-midi à un accord sur une déclaration de politique générale dans les matières bi-communautaires gérées au sein de la Commission Communautaire Commune. Le texte tient en une quinzaine de pages, a-t-on appris dans l'entourage des négociateurs. Les partenaires potentiels de majorité devraient se revoir jeudi pour ouvrir le chapitre régional des discussions.

Pour le bi-communautaire, les négociateurs bruxellois semblent notamment s'être entendus sur un cadre institutionnel pour la réception des nouvelles compétences à travers la création d'un Organisme d'Intérêt Public, assurant la gestion paritaire des compétences avec les partenaires sociaux. Ils sont aussi tombés d'accord sur un principe général de préservation des droits et financements des institutions et des personnes dans le cadre des changements de compétences, a-t-on appris de même source. En matière de santé, il est prévu que les futurs ministres bruxellois qui formeront aussi le "collège réuni" de la Commission Communautaire Commune adopteront à brève échéance un large Plan de Santé Bruxellois, dont ils ont identifié les principaux objectifs et enjeux. Dans le viseur: développer des réseaux de soins avec l'ensemble des acteurs de la santé et prendre en considération la nécessité d'un suivi continu des patients et personnes prises en charge, de l'hôpital au domicile. Les négociateurs prennent aussi option sur des synergies entre les politiques actuellement poursuivies par les deux Communautés sur le territoire de la capitale en matière de prévention et la promotion de la santé. Pour les allocations familiales qui représenteront plus de 75% du futur budget de la CCC, la première priorité sera d'en garantir la continuité du paiement. Pour la suite, les négociateurs se sont mis d'accord sur la nécessité de rationaliser les circuits de paiements et d'analyser les conditions d'une réforme veillant à renforcer le principe 1 enfant = 1 enfant et à introduire des correctifs sociaux. Parmi d'autres orientations concernant notamment les CPAS et les personnes âgées, on annonce par ailleurs un renforcement des moyens destinés au dispositif hivernal et à l'accueil d'urgence des sans-abri. (Belga)

Nos partenaires