Formation Bruxelles - Fin de lecture du dernier chapitre; débats parlementaires en vue au-delà du 21 juillet

09/07/14 à 22:27 - Mise à jour à 22:27

Source: Le Vif

(Belga) Les négociateurs bruxellois réunis mercredi durant toute la journée ont achevé en début de soirée la phase de première lecture du dernier chapitre de la note de la formatrice Laurette Onkelinx consacré à la gouvernance, a-t-on appris de sources concordantes. En première lecture, il ne resterait plus que l'un ou l'autre sous-chapitre, dont celui de la sécurité entamé mercredi.

Formation Bruxelles - Fin de lecture du dernier chapitre; débats parlementaires en vue au-delà du 21 juillet

Après une matinée qui sera mise à profit par les négociateurs néerlandophones pour plancher sur une déclaration de majorité pour la Commission Communautaire flamande, et par les "sherpas" pour continuer à défricher le terrain qui doit encore l'être, l'ensemble des partenaires PS-FDF-cdH; Open Vld-sp.a-CD&V se retrouveront jeudi après-midi pour clore définitivement la première lecture et peut-être entamer la deuxième sur les parties du texte sur lesquelles cette phase n'a pas encore été entamée. Vendredi, ce sera relâche en raison de la fête de la Communauté flamande. Les négociateurs bruxellois se reverront samedi matin pour poursuivre cette relecture. Ils espèrent atterrir sur un texte définitif lundi. Selon un scénario qui circule dans l'entourage des négociateurs, les fédérations bruxelloises des six partis organiseraient leurs congrès respectifs le jeudi 17 juillet prochain. La déclaration gouvernementale régionale pourrait ensuite être lue au parlement régional le vendredi 18, le samedi 19, voire le dimanche 20 juillet, en fonction de la décision du parlement dont le bureau élargi se réunira lundi prochain, le 14 juillet. Les débats sur les déclarations de politiques régionale et des commissions communautaires, ainsi que les votes de confiance pourraient avoir lieu les 22 et 23 juillet prochains. Le conditionnel est pour l'instant de mise, non seulement parce que les négociations ne sont pas tout à fait terminées, mais aussi parce qu'il appartient à chacune des assemblées de déterminer son propre agenda de travail parlementaire. (Belga)

Nos partenaires