Ford Genk - Peeters et Di Rupo comptent sur un soutien européen

25/10/12 à 22:57 - Mise à jour à 22:57

Source: Le Vif

(Belga) Le ministre-président flamand Kris Peeters et le Premier ministre Elio Di Rupo espèrent un soutien des autorités européennes pour la reconversion de l'usine automobile Ford à Genk, ont-ils laissé entendre à l'issue d'une réunion de concertation entre les gouvernements fédéral et flamand.

Ford Genk - Peeters et Di Rupo comptent sur un soutien européen

MM. Di Rupo et Peeters ont déclaré vouloir assez rapidement ouvrir un dialogue au niveau européen. Le Premier ministre et le ministre-président veulent examiner si le Limbourg peut entrer en ligne de compte en tant que région "en transition" et si Ford Genk peut bénéficier du plan d'action "Cars2020", pour "une industrie automobile compétitive et durable en Europe", qui doit être présenté le mois prochain par la Commission européenne. Elio Di Rupo a évoqué, après un échange de vues avec le gouvernement flamand, "un recul industriel effrayant" en Belgique. Le Premier ministre a une nouvelle fois souligné l'importance d'une collaboration entre les entités fédérées. Le ministre-président flamand a de son côté tenté de faire taire les rumeurs de divergences de vues avec le gouvernement fédéral. "Je suis content de la manière d'aborder les choses avec le gouvernement fédéral. La situation est si grave que nous devons travailler côte à côte", a estimé Kris Peeters. Les deux hommes entendent rencontrer, ensemble, le plus rapidement possible, les syndicats de Ford Genk et les fournisseurs de l'usine. Ils ont estimé prématuré d'évoquer déjà des prépensions. "Cherchons d'abord d'autres solutions", a déclaré Kris Peeters. "Des discussions sur les pensions ne sont pas encore à l'ordre du jour". (CHRISTOPHE KETELS)

Nos partenaires