Ford Genk : La ministre fédérale de l'Emploi ne comprend pas la décision de fermeture

24/10/12 à 15:38 - Mise à jour à 15:38

Source: Le Vif

(Belga) La ministre fédérale de l'Emploi, Monica De Coninck (sp.a), a dit mercredi ne pas ou peu comprendre la décision de Ford de fermer son usine de Genk.

Ford Genk : La ministre fédérale de l'Emploi ne comprend pas la décision de fermeture

"Vont-ils maintenant mettre en concurrence les pays européens les uns contre les autres? ", s'interroge la ministre. Pour elle, la décision du constructeur n'est pas uniquement motivée par le coût du travail. "C'est une combinaison de facteurs". La ministre rappelle que Ford a reçu beaucoup de subsides pour maintenir sa production en Belgique. Récupérer cet argent sera difficile, a-t-elle reconnu mercredi au début d'une réunion avec la direction. "Nous avons aussi beaucoup investi via le chômage économique (11 millions d'euros rien que pour 2011, ndlr), ce qu'il sera impossible de récupérer". Mme De Coninck ne comprend pas pourquoi le constructeur décide à présent délocaliser. "Les travailleurs ont renoncé à 12% de leur salaire pour permettre les investissements. La productivité à Genk est également très élevée", souligne la ministre. Pour elle, le plus important à présent est l'aide qui pourra être offerte à la province du Limbourg. "Et cela ne concerne pas que l'argent, mais également le sentiment d'être utile". Mme De Coninck juge "absolument nécessaire" de connaître les raisons exactes qui ont poussé la direction de Ford à cette décision. "Cette information doit inciter à d'éventuelles réformes de notre réglementation pour nous protéger de pareils scénarios à l'avenir", conclut-elle. (PVO)

Nos partenaires