Forcer le don des aliments invendus - Colruyt n'approuve pas la proposition de décret des députés wallons

07/11/12 à 16:42 - Mise à jour à 16:42

Source: Le Vif

(Belga) Colruyt n'approuve pas la proposition de décret de six députés wallons visant à imposer aux supermarchés de donner des denrées alimentaires à des associations caritatives. "Nous estimons que ce n'est pas une bonne idée car tous les distributeurs ont des systèmes différents au niveau de leur logistique. Nous pensons que cette mesure n'est pas efficace pour réduire la pauvreté", a expliqué mercredi l'enseigne à l'agence Belga.

"Au sein de notre groupe, il n'y a pas de collecte en magasin et tout est centralisé dans notre centre de distribution, où les banques alimentaires viennent retirer deux à trois fois par semaine les denrées excédentaires dont nous nous séparons." En 2011, Colruyt a ainsi donné près de 240 tonnes de produits aux banques alimentaires avec lesquelles le groupe collabore. Dans leur texte, les députés wallons proposent de conditionner l'octroi du permis d'environnement à la redistribution des invendus alimentaires. Un supermarché qui ne proposerait pas systématiquement ses denrées consommables invendues à une ou plusieurs associations pourrait donc se voir refuser son permis d'environnement. Une démarche que ne soutient pas non plus Colruyt. "Les produits qui ne sont pas collectés au profit des banques alimentaires sont détruits et méthanisés. Cela nous permet de réduire notre impact environnemental en produisant de l'énergie verte. Lier le don de denrées alimentaires à l'obtention d'un permis d'environnement ne nous paraît pas être une bonne mesure." Colruyt rappelle enfin que des initiatives existent dans ses magasins afin de collecter de l'argent au bénéfice des banques alimentaires. (JUG)

Nos partenaires