Fonctionnaires européens - La Commission peine à recruter en raison de salaires pas assez attractifs

05/12/12 à 15:44 - Mise à jour à 15:44

Source: Le Vif

(Belga) La Commission européenne peine à recruter les meilleurs candidats sur le marché du travail en raison de rémunérations pas assez attractives face au secteur privé et aux autres organisations internationales, a indiqué mercredi l'un de ses porte-parole, faisant état d'une perte de pouvoir d'achat substantielle au cours des dernières années.

La Commission a proposé mercredi une hausse nominale de 1,7% des salaires des fonctionnaires européens - un taux indexé sur un panier de huit pays de référence. La proposition tient compte des augmentations de salaires dans la fonction publique en Allemagne (+4,3 %), en Belgique (+2,5 %), au Luxembourg (+2,5 %), en France (+1,8 %) et au Royaume-Uni (+0,9 %), mais aussi des baisses de 3 % en Espagne et de 1,9 % aux Pays-Bas, ainsi que du gel en Italie (0 %). Au vu de l'inflation en Belgique, où travaillent la plupart des fonctionnaires, l'augmentation proposée cette année représente une perte de pouvoir d'achat de 1,1%, "après une perte réelle de 3,6 % en 2011 et une perte cumulée de 7,6 % entre 2004 et 2011", calcule la Commission. Selon un porte-parole, "on ne peut pas comparer nos salaires avec ceux de la fonction publique nationale". "Nous sommes en concurrence avec les autres organisations internationales, avec les services diplomatiques nationaux, avec les cabinets d'avocats internationaux, avec la City et des organisations similaires pour attirer les meilleurs diplômés multi-lingues", a-t-il dit. "En comparaison avec eux, nos salaires ne sont pas très élevés, et dans certains cas ils sont assez bas. Ceci se reflète dans nos concours de recrutement, où nous peinons à attirer des nombres suffisants de candidats. (...) Les jeunes talentueux regardent le salaire que nous offrons et disent 'non merci'. C'est le casse-tête auquel nous sommes confrontés". (PVO)

Nos partenaires