Fonction publique CoCof - La procédure de désignation des mandataires "objective et transparente"

04/09/13 à 11:44 - Mise à jour à 11:44

Source: Le Vif

(Belga) La procédure pour désigner les mandataires à la tête de l'administration de la Commission communautaire française (CoCof) sera objective et transparente, indiquent mercredi Céline Frémault, ministre bruxelloise de la Fonction publique, et Christos Doulkeridis, ministre-président du gouvernement francophone bruxellois, en réaction aux craintes exprimées mardi par les syndicats.

Les deux ministres regrettent "que la confidentialité d'une procédure de recrutement soit brisée et que des noms de candidat-e soient étalés sur la place publique alors que ces personnes ne souhaitent peut être pas que leur candidature à l'une de ces fonctions soit connue auprès de leur employeur actuel". "Cette rupture de confidentialité revient également à mettre à mal l'ensemble d'une procédure visant à doter, dans les meilleurs délais, la fonction publique de la CoCof d'une nouvelle direction", poursuivent-ils. L'appel à candidatures a été publié au Moniteur belge ainsi que dans plusieurs quotidiens. Les candidatures seront ensuite examinées par des commissions d'experts, qui statueront sur leur admissibilité. "En toute transparence, il est par ailleurs prévu que les organisations syndicales puissent assister à l'ensemble de la procédure en tant qu'observateur", soulignent les ministres, qui rappellent que la mise en oeuvre du régime de mandats résulte de l'accord de majorité 2009-2014 et vise à encadrer le travail des mandataires. Les postes à pourvoir sont ceux de directeurs d'administration et d'administrateur général de la CoCof. La procédure de sélection est toujours en cours. (Belga)

Nos partenaires