Flandre: Smet n'envisage pas de limiter l'accès des Néerlandais à l'enseignement supérieur

02/10/12 à 17:24 - Mise à jour à 17:24

Source: Le Vif

(Belga) Le ministre flamand de l'Enseignement supérieur a affirmé mardi ne pas envisager de limiter l'accès des étudiants néerlandais aux hautes écoles ou universités flamandes, comme cela se pratique au sud du pays.

Confrontée à un afflux d'étudiants français dans des filières médicales et para-médicales, la Fédération Wallonie-Bruxelles a déjà imposé des plafonds de 30 pc d'étudiants "non-résidents" dans certaines d'entre elles. Les réglementations européennes ne permettent pas de limiter la libre circulation des étudiants, sauf en cas de menace pour la santé publique, par exemple en cas de pénurie de personnel médical. Aux Pays-Bas, les étudiants n'ayant pas été tirés au sort dans certaines filières, ou attirés par le coût moindre de certaines études en Belgique, sont aussi de plus en plus nombreux à opter pour un cursus en Flandre. Cette année académique, ils étaient 5.773 dans ce cas, a indiqué M. Smet en commission du parlement flamand. Le ministre ne voit toutefois pas de raison de légiférer. Le risque pour la santé publique n'est pas démontré. "On pourrait bien sûr augmenter le minerval, mais je ne le souhaite pas". En outre, l'afflux d'étudiants néerlandais ne constitue pas un grand problème actuellement. "N'oubliez pas qu'il y a aussi 2.418 Belges qui vont étudier aux Pays-Bas". (MUA)

Nos partenaires