Fiscalité - Supprimer la part régionale de l'IPP? "Populiste et démagogue"

23/05/13 à 17:52 - Mise à jour à 17:52

Source: Le Vif

(Belga) Le groupe MR du parlement bruxellois a accueilli froidement la proposition des FDF visant à supprimer la part régionale de l'impôt sur le travail et de compenser le manque de recettes ainsi induit par une hausse des recettes immobilières régionales. Pour le chef du groupe Vincent De Wolf et le député libéral Olivier de Clippele, il s'agit d'"une mesure de gauche populiste, démagogique et électoralement douteuse".

Fiscalité - Supprimer la part régionale de l'IPP? "Populiste et démagogue"

Se disant "atterrés des conséquences de celle-ci pour les Bruxellois, au premier rang desquels les plus démunis, si cette mesure venait à être adoptée", les deux députés ont dénoncé la volonté des FDF d'augmenter les impôts à Bruxelles. Ils ont souligné qu'à l'échelle de la Région bruxelloise, les recettes communales au titre des additionnels IPP représentent un montant de quelque 200 millions d'euros, soit près du tiers des recettes liées au précompte immobilier estimées à quelque 570 millions d'euros (chiffres 2011). La proposition FDF reviendrait donc à augmenter, d'un coup, de près de 30% l'imposition de l'immobilier en Région bruxelloise au détriment notamment des ménages disposant d'une allocation de remplacement ou d'une petite pension. L'analyse du MR se fonde sur l'addition de la suppression des additionnels régional et communal à l'IPP. La mesure des FDF ne porte que sur celle de l'additionnel régional de l'IPP (1%) issu de la défunte agglomération bruxelloise et sur sa compensation limitée au niveau des recettes immobilières auxquelles contribuent un nombre plus large de personnes, selon Didier Gosuin et Emmanuel De Bock. Pour ceux-ci, cette politique à mener au niveau régional peut constituer à terme "une dynamique à insuffler au niveau communal mais dans une perspective à long terme en raison de son impact". (Belga)

Nos partenaires