Fin sans encombre de la relève des Casques bleus belges au Liban

30/10/12 à 17:33 - Mise à jour à 17:33

Source: Le Vif

(Belga) L'armée a terminé mardi la relève du contingent d'une centaine de Casques bleus déployé dans le sud du Liban qui avait été perturbée à cause de la tension qui touche ce pays en raison de la crise syrienne, a-t-on appris de source militaire.

Un dernier groupe de militaires est rentré mardi au pays, via Paris. Il avait été précédé par deux autres groupes, revenus du Liban le 16 et le 23 octobre, a précisé le ministère de la Défense. Un nombre équivalent de Casques bleus, provenant principalement du 11ème bataillon de génie de Burcht (Anvers), a rejoint simultanément le sud du Liban pour une mission de quatre mois. L'état-major de la Défense avait décidé de légèrement reporter cette opération de relève en raison de tensions qui avaient touché le Liban après l'attentat qui a coûté la vie le 19 octobre au chef des services de renseignements de la police, le général Wissam al-Hassan, et à son chauffeur. Cet attentat avait fait craindre un embrasement du pays, déjà divisé entre partisans majoritairement chiites et adversaires sunnites du président syrien Bachar al-Assad. Le contingent belge de la Force intérimaire des Nations Unies au Liban (Finul) - une centaine de personnes - se concentre sur des tâches de déminage le long de la "Blue Line", la démarcation tracée par l'ONU après le retrait israélien unilatéral du Liban sud en 2000, pour fixer la frontière libano-israélienne. (MUA)

Nos partenaires