Fillon remet en cause la victoire de Copé à la tête de l'UMP

21/11/12 à 16:29 - Mise à jour à 16:29

Source: Le Vif

(Belga) L'ancien Premier ministre François Fillon a remis en cause mercredi la victoire à l'arraché de Jean-François Copé à la présidence de l'UMP, après avoir reconnu sa défaite lundi.

Fillon remet en cause la victoire de Copé à la tête de l'UMP

M. Copé a immédiatement opposé une fin de non-recevoir à la demande de son rival, qui propose que l'ancien ministre des Affaires étrangères Alain Juppé assure de façon transitoire la direction du premier parti d'opposition. Selon l'entourage de François Fillon, les votes des militants de Nouvelle Calédonie, Mayotte et Wallis et Futuna (Pacifique et Océan indien) ont été oubliés dans le décompte et leur prise en compte fait de François Fillon le réel vainqueur du scrutin de dimanche. Seules 98 voix (sur 175.000 votants) séparaient au final les deux candidats à la présidence de l'UMP, un résultat proclamé lundi soir après un psychodrame de 24 heures sur le comptage des voix et des accusations réciproques de fraude. Mais selon le député Eric Ciotti, "dans le calcul final, 1.304 militants ont été privés de leurs choix". "Les résultats de ces trois fédérations étaient les suivants: Nouvelle Calédonie 535 voix à Jean-François Copé, 643 voix à François Fillon. Wallis et Futuna 14 Copé, 3 à Fillon. Mayotte 41 à Copé et 68 à Fillon". "Leur réintégration conduit donc à 88.004 pour François Fillon, et Jean-François Copé 87.978", a poursuivi M. Ciotti. "Le président Gélard a lui-même reconnu cette erreur lors d'un échange téléphonique avec François Fillon en fin de matinée", a argumenté M. Ciotti. "Nous demandons donc que les résultats soient simplement rétablis". "Je demande à Alain Juppé d'assurer de façon transitoire la direction de notre mouvement afin de trouver les voies et les moyens de sortir de l'impasse (...) Je réclame la vérité", a réagi M. Fillon dans un communiqué. Jean-François Copé a opposé une fin de non-recevoir aux partisans de François Fillon. "Il y a eu des résultats, il faut maintenant se rassembler et travailler ensemble." (MEHDI FEDOUACH)

Nos partenaires