Filières djihadistes - Un Bruxellois entendu par une commission rogatoire française

02/06/14 à 18:29 - Mise à jour à 18:29

Source: Le Vif

(Belga) Un homme résidant à Schaerbeek est actuellement entendu dans le cadre d'une commission rogatoire française, concernant un dossier relatif à des filières djihadistes. Ce dossier n'est toutefois pas lié au triple assassinat au Musée juif, a indiqué lundi le parquet fédéral.

Cinq hommes ont été arrêtés lundi en région parisienne, dans le sud de la France et près de Bruxelles dans le cadre d'une enquête sur une filière d'envoi de jihadistes vers la Syrie, a-t-on appris de sources concordantes. Ce dossier n'est aucunement lié à l'enquête sur la tuerie du Musée juif de Bruxelles, même si Mehdi Nemmouche, arrêté vendredi en France et soupçonné d'être le tireur, semble avoir lui-même passé plus d'un an en Syrie, selon une source judiciaire rapportée par l'AFP. L'enquête qui a conduit au coup de filet de lundi a débuté en juillet quand un père a prévenu les autorités françaises que son fils avait tenté de partir en Syrie pour y combattre. Des juges d'instruction avaient été désignés en novembre pour mener une des 40 à 50 procédures en cours à Paris sur ces filières. Aucune des cinq personnes interpellées, âgées de 18 à 30 ans, ne s'est rendue en Syrie. Il s'agit de "recruteurs" présumés, de "facilitateurs", selon les expressions de sources proches de l'enquête. (Belga)

Nos partenaires