Filière djihadiste démantelée: un mandat d'arrêt délivré, 6 suspects relâchés

10/10/12 à 20:44 - Mise à jour à 20:44

Source: Le Vif

(Belga) Une personnes a été placée sous mandat d'arrêt pour participation aux activités d'un groupe terroriste dans le cadre du dossier terrorisme, a indiqué mercredi soir le parquet fédéral confirmant une information de la RTBF. Les six autres suspects qui avaient été appréhendés ont été relâchés.

Sept personnes, d'origine africaine et belge (1), avaient été interpellées et privées de leur liberté dans le cadre d'un dossier terrorisme, avait annoncé mercredi matin le parquet fédéral. Une enquête judiciaire pour faits relatifs au terrorisme avait été ouverte au parquet fédéral après l'arrestation, en août 2011, à la frontière somalienne, d'un ressortissant belge d'origine marocaine soupçonné de collaborer au mouvement djihadiste Al Shabaab, allié à Al-Qaïda. L'enquête diligentée par la section anti-terrorisme de la PJF Bruxelles a permis de mettre en évidence des éléments d'existence, à Bruxelles, d'une cellule qui aurait pour but d'endoctriner de jeunes musulmans bruxellois et de les envoyer vers les zones de combats africaines. Six perquisitions ont été menées mercredi dans l'arrondissement de Bruxelles (Forest, Saint-Gilles, Bruxelles, Molenbeek-Saint-Jean, Uccle et Woluwe-Saint-Pierre), avait précisé le parquet fédéral. Des supports informatiques et des documents ont été saisis et devront être analysés. Les "shebab" ("jeunesse" en arabe), qui militent pour l'instauration de la charia en Somalie, sont à la tête de l'insurrection armée dans le pays depuis 2007. Le groupe islamiste n'hésite pas à monter des cellules destinées à recruter des combattants en Occident, notamment aux Etats-Unis et en Europe. (MUA)

Nos partenaires