Feu vert gouvernemental à l'envoi d'instructeurs en RDC pour former un 3ème bataillon

26/04/13 à 15:42 - Mise à jour à 15:42

Source: Le Vif

(Belga) Le Conseil des ministres a donné vendredi son accord à l'envoi d'une petite centaine d'instructeurs belges durant six mois en République démocratique du Congo (RDC) pour encadrer la formation d'un troisième bataillon commando de l'armée congolaise et l'état-major de brigade qui chapeautera cette unité et les deux autres bataillons déjà formés, a-t-on appris de source gouvernementale.

Feu vert gouvernemental à l'envoi d'instructeurs en RDC pour former un 3ème bataillon

Le gouvernement avait déjà approuvé le principe de la formation de ce 323ème bataillon en décembre dernier en avalisant les projets d'engagements opérationnels pour 2013 proposés par le ministre de la Défense, Pieter De Crem. Il a donné vendredi son feu vert final à l'envoi de 90 militaires à Kindu, le chef-lieu de la province du Maniema (est), pour encadrer la formation du 323ème bataillon UUR durant six mois et de dix autres durant deux mois pour se charger de l'état-major de brigade qui doit "coiffer" les trois bataillons, a-t-on précisé au ministère de la Défense. Cette formation sera en partie appuyée par des instructeurs congolais issus des 321ème et 322ème bataillons. Le démarrage effectif des activités à Kindu était subordonnée à la satisfaction de conditions préalables de la part des autorités congolaises, comme le recrutement de personnel apte, une formation de base et un soutien logistique "adéquat" dans tous les domaines (transport, logistique, logement, nourriture, armement, munitions, matériels et équipements). Qui sont désormais remplies, selon la Défense. (Belga)

Nos partenaires