Feu vert en commission à une filiale pour privatiser la fibre optique wallonne

25/03/14 à 16:28 - Mise à jour à 16:28

Source: Le Vif

(Belga) La commission de l'Économie du parlement wallon a approuvé mardi un projet de décret créant une filiale de la SOFICO (le bras financier du gouvernement wallon) pour faciliter la privatisation du réseau wallon de fibres optiques, comme cela avait été convenu par l'Olivier lors du dernier conclave budgétaire.

Ce réseau de fibres optiques de plus de 2.000 km de câbles bénéficie à une vingtaine d'hôpitaux, aux universités et hautes écoles, aux administrations et autres parcs d'activités économiques. Sa vente aux enchères via une nouvelle filiale (la "Société wallonne de financement complémentaire des infrastructures") permettra au gouvernement wallon d'engranger des recettes supplémentaires pour la région en termes de comptabilité, et maintenir un niveau d'investissement suffisant pour le développement du réseau autoroutier. L'opération a été jugée nécessaire après que l'Institut des comptes nationaux (ICN) eut intégré en 2012 la SOFICO dans le périmètre budgétaire wallon. L'ICN suivait en cela les nouvelles normes comptables - que la SOFICO conteste par ailleurs -, mais cette décision a grevé le solde de financement de la Région. Dans cette privatisation, le gouvernement s'est toutefois assuré un droit d'utilisation pour plusieurs organismes publics ainsi qu'un certain niveau de développement du réseau. Pour autant, il ne peut encore chiffrer le gain de l'opération, puisqu'elle sera soumise aux enchères. La fixation des conditions est toujours à l'étude, a commenté le ministre de l'Économie Jean-Claude Marcourt, soulignant au passage que cette opération est au bénéfice des ministres des Travaux publics et du Budget. Le gouvernement a budgété 65 millions d'euros de recettes de la vente sur 2014, mais espère en gagner plus. L'opposition MR s'est abstenue sur ce projet, jugeant qu'il planait sur le texte un trop grand flou financier. (Belga)

Nos partenaires