Feu vert du gouvernement wallon au décret éolien, bon in extremis pour le parlement

20/03/14 à 17:03 - Mise à jour à 17:03

Source: Le Vif

(Belga) Le gouvernement wallon a bouclé jeudi son épineux travail sur l'éolien en adoptant définitivement le projet de décret régulant l'implantation des mâts sur le territoire wallon, pour mettre fin au régime anarchique du "premier arrivé, premier servi".

Feu vert du gouvernement wallon au décret éolien, bon in extremis pour le parlement

Le texte porté par les ministres Ecolo Jean-Marc Nollet (Energie) et Philippe Henry (Aménagement du territoire) peut ainsi être envoyé au parlement et être traité dans la commission ad hoc, qui joue déjà les prolongations sur un autre projet d'envergure arrivé en toute fin de législature, le Code du développement territorial (CoDT). Le projet a été modifié pour tenir compte des principales remarques du Conseil d'État et des instances d'avis. Après le nouveau cadre de référence à l'été 2013 et les conditions sectorielles pour le bruit début 2014, "l'adoption de ce décret boucle l'important travail mené par le gouvernement sur le dossier de l'éolien", a commenté l'Olivier wallon dans un communiqué, après s'être longuement battu sur le sujet. Une cartographie des zones favorables à l'éolien, initialement publiée, a été écartée en décembre dernier après une enquête publique qui a permis à nombre de communes d'émettre leurs critiques. Les ministres avaient alors décidé de ne préserver qu'une division du territoire wallon en 30 lots et de mieux prendre en compte les spécificités locales dans les cahiers des charges. Le principe de privilégier les implantations le long des autoroutes était lui acquis de plus longue date, de même que celui cher au cdH de lancer une opération-pilote pour de petites éoliennes multifonctionnelles le long du réseau structurant. Le texte permet aussi aux groupements citoyens d'entrer dans le capital des projets à hauteur de 24,9%, de même que les communes. (Belga)

Nos partenaires