Fête de l'Iris - L'avenir de Bruxelles passe par une gestion optimale de son territoire limité- R. Vervoort

10/05/14 à 14:33 - Mise à jour à 14:33

Source: Le Vif

(Belga) Seule une gestion optimale du territoire de la Région bruxelloise corsetée à l'intérieur de ses limites alors qu'elle est confrontée à une des plus grandes explosions démographiques d'Europe permettra de répondre aux besoins de sa population et de lui assurer un avenir, a affirmé samedi le ministre-président bruxellois Rudi Vervoort. S'exprimant devant les principaux chefs de file des différentes formations politiques bruxelloises, mais, cette fois, en l'absence du Premier ministre et de ses collègues ministres-présidents des autres entités fédérées, Rudi Veroort a fait le point sur le dossier du développement de sept zones de réserves foncières régionales mis sur les rails par son gouvernement.

Il a insisté sur le fait que Bruxelles serait "un acteur majeur du fédéralisme belge de demain. Région légalement bilingue, et factuellement multilingue, elle doit être un concentré de la réussite du modèle belge". Rudi Vervoort en a "ardemment appelé à la mise en place de la zone métropolitaine consacrée par la sixième réforme de l'Etat et qui doit devenir un lieu majeur de collaboration au profit des habitants tant des deux Brabants que de Bruxelles. Au sujet du développement de Bruxelles dans les zones d'intérêt régional, le ministre-président a souligné les avancées engrangées depuis un an, mais qu'il restait malgré tout beaucoup à faire dans ce domaine. Il a appelé à une réforme d'ampleur des structures régionales en charge de l'aménagement du territoire. Au passage, il a voulu "tordre le cou à une idée reçue: non la politique de l'emploi n'est pas un échec en Région bruxelloise". D'après lui, malgré la crise, entre 2000 et 2012, la croissance de l'emploi bruxellois est de 9,2% contre 7,8% en Flandre et 8% en Wallonie. La Région-Capitale est aussi celle qui crée le plus d'entreprises. Dans une allocution largement consacrée au bilan de son gouvernement, Rudi Vervoort a avancé plusieurs chiffres sur les effets des mesures prises lors du sommet social consacré il y a près d'un an à la remise à l'emploi des jeunes. (Belga)

Nos partenaires