Fermeture de Mini-Europe et Océade - L'opposition cdH et FDF déplore l'absence de réelle volonté de les sauver

05/03/13 à 16:25 - Mise à jour à 16:25

Source: Le Vif

(Belga) L'opposition cdH et FDF à la Ville de Bruxelles a déploré mardi la fermeture annoncée des deux parcs de loisirs. Pour Joëlle Milquet (cdH), il n'y a pas eu de réelle volonté de la part de la nouvelle majorité PS-MR, d'agir pour aider Mini-Europe et Océade à maintenir leur projet, depuis la désignation, en décembre 2012, des trois associations momentanées sélectionnées dans le cadre de l'appel d'offre pour le projet NEO. Pour Fabian Maingain (FDF), l'annonce de cette double fermeture prochaine constitue une preuve incontestable de la volonté du collège de la Ville de Bruxelles de pousser vers la sortie ces attractions touristiques qui drainent des centaines de milliers de visiteurs par an.

Dans un communiqué, Joëlle Milquet a rappelé qu'elle s'était toujours prononcée en faveur du maintien de Mini-Europe et d'Océade sur le plateau du Heysel et de leur intégration dans le cadre du projet NEO. Se disant "très inquiète" par le fait que les deux parcs d'attractions et le Village Bruparck n'aient pas pu répondre favorablement à l'appel d'offre dans le cadre du projet NEO", la cheffe de groupe cdH à la Ville de Bruxelles a souligné qu'elle avait déposé mercredi dernier une question orale, restée jusqu'ici sans réponse, au bourgmestre Freddy Thielemans pour tenter de savoir comment Océade, Mini-Europe et le Village Bruparck pouvaient s'intégrer dans le projet NEO. Les Fédéralistes démocrates francophones ont quant à eux dit avoir "toujours dénoncé le manque de concertation dans le cadre du développement du projet NEO, non seulement avec les habitants, mais également avec les utilisateurs et les exploitants du plateau du Heysel". Au passage, Fabian Maingain s'en est pris au MR "qui s'était érigé sous la précédente législature en défenseur de l'exploitant, mais qui n'a rien fait pour peser sur le débat au sein de la nouvelle majorité dont il fait partie". (JDD)

Nos partenaires