Fermeture de Doel 4 - "La situation est tendue et va se compliquer"

14/08/14 à 18:48 - Mise à jour à 18:48

Source: Le Vif

(Belga) Après l'annonce par Electrabel de la mise à l'arrêt du réacteur de Doel 4 et sa probable indisponibilité jusqu'au 31 décembre 2014, "la situation est tendue et va se compliquer au fur et à mesure que l'hiver approche et que les températures baissent", a réagi jeudi la secrétaire d'Etat à l'Energie Catherine Fonck, renvoyant l'origine du risque en matière de sécurité d'approvisionnement à des causes imprévisibles. La concertation entre les acteurs concernés, entamée en raison des risques d'approvisionnement connus jusqu'ici, se poursuivra sur cette nouvelle base.

En effet, l'annonce d'Electrabel affecte "la sécurité d'approvisionnement de la Belgique, en particulier pour cet hiver", a confirmé la secrétaire d'Etat. Le pays fait face à la mise à l'arrêt de Doel 3 et de Tihange 2 pour des raisons de sûreté nucléaire, et à la mise à l'arrêt de Doel 4 pour un problème technique (non nucléaire). Cela représente une indisponibilité de 50% du parc nucléaire qui fournit plus de la moitié de l'électricité belge. "La Belgique est donc privée de 25% de sa capacité de production : n'importe quel pays serait en difficulté dans ce genre de circonstances", a souligné Mme Fonck, précisant que "si un risque en matière de sécurité d'approvisionnement existe pour cet hiver, ce n'est pas la conséquence de l'absence de politique énergétique du gouvernement actuel mais bien la conjonction de deux éléments majeurs et imprévisibles". Le travail de concertation entamé à la suite de la mise à l'arrêt de Doel 3 et Tihange 2 se poursuit et va, sur la base de l'annonce de la mise à l'arrêt prolongée de Doel 4, être amplifié entre l'administration de l'Energie, Elia, le Centre de crise et les GRDs (Synergrid). (Belga)

Nos partenaires