Fermeture de centres d'accueil pour demandeurs d'asile

11/06/13 à 17:23 - Mise à jour à 17:23

Source: Le Vif

(Belga) La secrétaire d'Etat Maggie De Block a confirmé mardi que la capacité du réseau d'accueil des demandeurs d'asile évoluait à la baisse, une tendance découlant de l'évolution du nombre de demandeurs d'asile passé de 23.200 il y a un an à moins de 20.000 aujourd'hui.

On observe une baisse du flux entrant (-15,8% l'année dernière par rapport à l'année précédente et -24% durant les cinq premiers mois de cette année par rapport à la même période l'année dernière) et une hausse du flux sortant. Vu le contexte budgétaire, les autorités ne peuvent se permettre de maintenir ouverts des centres à moitié vides, a expliqué la secrétaire d'Etat à l'Asile, confirmant, en réponse à des questions, la fermeture du centre de Stoumont, près de Verviers. En revanche, Mme De Block a démenti la fermeture des centres namurois de Sugny et Pondrôme annoncée par certaines rumeurs. "Ce n'est pas prévu dans le plan Fedasil", a-t-elle assuré, interrogée par le député David Clarinval (MR) au cours d'un mini-débat. André Frédéric (PS) a dit ne pas remettre en cause les choix de la secrétaire d'Etat quant au fond, l'argument budgétaire permettant de justifier la fermeture de certaines capacités. En revanche, quant à la forme, "il y a des éléments qui me mettent de très mauvaise humeur", s'est-il énervé, alors que des travailleurs de Stoumont ont été licenciés sur le champ et que le bourgmestre dit avoir appris la décision "dans la gazette". Zoé Genot (Ecolo) a pour sa part dénoncé la situation tant sur le fond que sur la forme, soulignant que s'il y avait moins de demandeurs d'asile, c'est parce qu'on avait durci les lois. Après Houthalen-Helchteren et Stoumont, d'autres centres ont ou sont sur le point de fermer à Bastogne, Weelde, Dinant (le centre a été vendu) et Gembloux (programmé pour l'été). "Seuls ceux dont la fermeture a été prévue seront effectivement fermés", a dit Maggie De Block. André Frédéric a cependant fait observer que jusqu'il y a un mois, la direction de Stoumont assurait que le centre ne fermerait pas. Les autorités analysent actuellement les possibilités de reclassement des travailleurs dans d'autres centres. (Belga)

Nos partenaires

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'infos