Fermeture de centres d'accueil pour demandeurs d'asile

11/06/13 à 17:23 - Mise à jour à 17:23

Source: Le Vif

(Belga) La secrétaire d'Etat Maggie De Block a confirmé mardi que la capacité du réseau d'accueil des demandeurs d'asile évoluait à la baisse, une tendance découlant de l'évolution du nombre de demandeurs d'asile passé de 23.200 il y a un an à moins de 20.000 aujourd'hui.

On observe une baisse du flux entrant (-15,8% l'année dernière par rapport à l'année précédente et -24% durant les cinq premiers mois de cette année par rapport à la même période l'année dernière) et une hausse du flux sortant. Vu le contexte budgétaire, les autorités ne peuvent se permettre de maintenir ouverts des centres à moitié vides, a expliqué la secrétaire d'Etat à l'Asile, confirmant, en réponse à des questions, la fermeture du centre de Stoumont, près de Verviers. En revanche, Mme De Block a démenti la fermeture des centres namurois de Sugny et Pondrôme annoncée par certaines rumeurs. "Ce n'est pas prévu dans le plan Fedasil", a-t-elle assuré, interrogée par le député David Clarinval (MR) au cours d'un mini-débat. André Frédéric (PS) a dit ne pas remettre en cause les choix de la secrétaire d'Etat quant au fond, l'argument budgétaire permettant de justifier la fermeture de certaines capacités. En revanche, quant à la forme, "il y a des éléments qui me mettent de très mauvaise humeur", s'est-il énervé, alors que des travailleurs de Stoumont ont été licenciés sur le champ et que le bourgmestre dit avoir appris la décision "dans la gazette". Zoé Genot (Ecolo) a pour sa part dénoncé la situation tant sur le fond que sur la forme, soulignant que s'il y avait moins de demandeurs d'asile, c'est parce qu'on avait durci les lois. Après Houthalen-Helchteren et Stoumont, d'autres centres ont ou sont sur le point de fermer à Bastogne, Weelde, Dinant (le centre a été vendu) et Gembloux (programmé pour l'été). "Seuls ceux dont la fermeture a été prévue seront effectivement fermés", a dit Maggie De Block. André Frédéric a cependant fait observer que jusqu'il y a un mois, la direction de Stoumont assurait que le centre ne fermerait pas. Les autorités analysent actuellement les possibilités de reclassement des travailleurs dans d'autres centres. (Belga)

Nos partenaires