Fermeture d'ERT: Didier Reynders déplore une procédure brutale et choquante

13/06/13 à 17:22 - Mise à jour à 17:22

Source: Le Vif

(Belga) Le ministre des Affaires étrangères, Didier Reynders, a déploré jeudi la façon dont les autorités grecques avaient fermé la radio-télévision publique grecque ERT. Il a toutefois rappelé que le gouvernement grec avait pour ambition de créer une chaîne publique plus efficiente et plus transparente que l'actuelle.

Fermeture d'ERT: Didier Reynders déplore une procédure brutale et choquante

"La procédure utilisée est brutale et choquante", a souligné M. Reynders au Sénat, en réponse à une question de Richard Miller (MR). Selon le ministre belge, cette décision est "très dommageable pour l'image des autorités grecques". Il appartient, a-t-il ajouté, à la Commission européenne d'examiner s'il y a "distorsion" à l'égard des règles européennes. Le cas échéant, M. Reynders ou le Premier ministre Elio Di Rupo poseront les questions nécessaires au Conseil européen, comme ce fut le cas dans le dossier de la Hongrie. La décision du gouvernement grec s'inscrit dans le cadre de la réforme de l'administration publique, qui se traduira notamment par le licenciement de 2.000 agents, voulue par la "troïka" (Commission européenne, Banque centrale européenne, Fonds monétaire international). La "troïka" n'a néanmoins jamais demandé la fermeture d'ERT, a précisé le ministre belge. "De toute manière, quoi qu'il arrive dans les semaines et mois à venir, il faudra mettre en place une vraie réforme de ces chaînes de radio et de télévision connues notoirement pour leur gestion inefficace", a conclu M. Reynders. (Belga)

Nos partenaires