Femmes contre le blocus de Gaza - L'Egypte arrête les militantes pour des questions de "sécurité"

06/03/14 à 18:36 - Mise à jour à 18:36

Source: Le Vif

(Belga) Le gouvernement égyptien a annoncé jeudi avoir interdit aux militantes étrangères de la "Coalition Internationale des Femmes Contre le Blocus de Gaza" de se rendre dans l'enclave palestinienne via leur frontière commune à cause de la "dégradation de la situation sécuritaire dans le Sinaï". Alors que plusieurs militantes américaines et irlandaises ainsi que toute la délégation belge ont déjà été expulsées à partir du Caire, 45 autres activistes, majoritairement françaises, sont retenues jeudi après-midi au sein de l'aéroport cairote par la police égyptienne, qui refuse de les laisser entrer sur le territoire. Environ 30 autres femmes arrivées les jours précédents et ayant passé la douane tenteront toutefois de rejoindre la bande de Gaza, a indiqué une source de l'organisation à l'AFP.

Une centaine de militantes pacifistes venues d'Europe et des Etats-Unis prévoyaient de rencontrer les habitantes gazaouies à l'occasion de la Journée internationale de la femme (8 mars) après être passées par Rafah, dans le nord-est de l'Egypte. Le porte-parole du ministère égyptien des Affaires étrangères Badr Abdelatty a toutefois indiqué jeudi dans un communiqué que Le Caire avait expliqué aux militantes que "le calendrier n'était pas approprié (...) compte tenu des conditions de sécurité exceptionnelles dans le Nord-Sinaï et de la difficulté d'assurer (leur) sécurité (...) jusqu'à leur arrivée au terminal" de Rafah. Depuis que l'armée égyptienne a destitué le président islamiste Mohamed Morsi en juillet, les attaques contre les forces de l'ordre sont devenues quasi quotidiennes malgré un déploiement militaire renforcé. (Belga)

Nos partenaires