FDF - Maingain appelle à passer outre en cas de blocage à Bruxelles en 2014

15/01/13 à 19:48 - Mise à jour à 19:48

Source: Le Vif

(Belga) Le président des FDF Olivier Maingain a appelé à un "coup d'audace institutionnel" en 2014 si les élections régionales devaient aboutir à la paralysie des institutions bruxelloises.

Longtemps, certains ont craint que le Vlaams Blok, éloigné du pouvoir par un cordon sanitaire, puisse bloquer un jour les institutions bruxelloises en se rendant incontournable. La représentation flamande au Parlement bruxellois a alors été revue à la hausse de manière à diluer sa présence. Certains, au FDF notamment, craignent que la N-VA, qui écrase les autres partis flamands depuis 2010, s'en prenne à la Région bruxelloise en 2014. Opposé à Emmanuel De Bock, son challenger à la présidence du parti, Olivier Maingain a indiqué mardi dans un débat sur Télé-Bruxelles qu'il ne faudrait "pas laisser s'infiltrer les taupes de la Flandre nationaliste". Si d'aventure, la N-VA, éventuellement suivie par d'autres au sein de la minorité flamande, devait opérer un "chantage", il ne faudrait pas hésiter à faire preuve d'"audace institutionnelle", "quitte à être anticonstitutionnel", a dit Olivier Maingain. "Nous prendrions nos responsabilités sans attendre", a-t-il précisé, faisant valoir la nécessité de "rendre les services à la population" et invoquant la "légitimité démocratique". Tout aussi déterminé mais plus volontiers "légaliste", le député bruxellois Emmanuel De Bock a estimé que seul le vote FDF permettra aux Bruxellois de "prendre son destin en mains", notamment à travers l'autonomie constitutive que réclament les amarantes. (OCH)

Nos partenaires