Farid Bamouhammad - Pas de mesure pour les agents renvoyés devant le tribunal correctionnel

09/01/13 à 16:41 - Mise à jour à 16:41

Source: Le Vif

(Belga) Aucune mesure n'a été prise par l'administration pénitentiaire à l'encontre des trois directeurs et des trois gardiens de la prison d'Ittre qui ont été renvoyés devant le tribunal correctionnel de Nivelles à la suite d'une plainte pour "traitement inhumain" déposée par Farid Bamouhammad, a annoncé Laurent Sempot, porte-parole de l'administration pénitentiaire, à l'agence Belga.

Farid Bamouhammad - Pas de mesure pour les agents renvoyés devant le tribunal correctionnel

Les six personnes étaient actives à la prison d'Ittre, où était détenu Farid Bamouhammad, il y a 5 ans. Depuis, certaines ont changé d'affectation. La chambre des mises en accusation de Bruxelles a ordonné leur renvoi devant le tribunal correctionnel pour traitement inhumain et coups et blessures. En première instance, la chambre du conseil de Nivelles avait prononcé un non-lieu mais le détenu avait interjeté appel. Devant la chambre des mises en accusation, le parquet avait également requis le non-lieu estimant que la "pénible détention de Farid Bamouhammad" semblait due à la "seule attitude" du détenu. La cour n'a cependant pas suivi le parquet et a ordonné le renvoi des six agents. "Il ne s'agit que d'un renvoi et pas d'une condamnation. Les six agents sont toujours couverts par la présomption d'innocence", a remarqué Laurent Sempot, précisant que les agents bénéficieraient de l'aide juridique du SPF Justice. (PVO)

Nos partenaires