Fadila Laanan renonce à créer une autorité de régulation pour la presse écrite

16/10/13 à 15:16 - Mise à jour à 15:16

Source: Le Vif

(Belga) La ministre en charge de l'Aide à la presse de la Fédération Wallonie-Bruxelles, Fadila Laanan (PS), a décidé de renoncer à la création d'une autorité de régulation pour la presse écrite francophone, faute de soutien du secteur, a indiqué son cabinet mercredi.

Fadila Laanan renonce à créer une autorité de régulation pour la presse écrite

Mme Laanan avait évoqué l'idée en septembre dernier à l'occasion d'un débat au Parlement de la Fédération après le tumulte provoqué par le rachat des éditions de l'Avenir par Tecteo et le rapprochement évoqué entre l'intercommunale liégeoise et le groupe de presse IPM (La Libre/DH). La ministre avait alors annoncé vouloir organiser avec une table ronde avec les acteurs du secteur pour les sonder sur l'éventuelle mise sur pied d'une autorité de régulation pour la presse écrite en Fédération. Cette rencontre s'est déroulée mardi en fin de journée. Tant les éditeurs que l'association des journalistes professionnels y ont émis des doutes quant à l'opportunité de pareille initiative. "L'idée est enterrée, d'autant que la démarche fait double emploi avec les conclusions des Etats généraux des médias d'information (EGMI) attendues prochainement", indique-t-on dans l'entourage de Mme Laanan. (Belga)

Nos partenaires