Facilités - A Crainhem, un transfuge et une sanction disciplinaire renforcent le MR

27/02/13 à 19:49 - Mise à jour à 19:49

Source: Le Vif

(Belga) La suspension pour trois mois, à partir de mercredi, de l'ex-bourgmestre non-nommé Arnold d'Oreye de Lantremange par le ministre des Affaires intérieures flamand Geert Bourgesois (N-VA) et le passage du Premier Echevin du cdh au MR ont sensiblement fait évoluer le rapport de forces au sein du collège de la commune à facilités de Crainhem, a-t-on appris.

Alors qu'il est la formation francophone la moins représentée au conseil communal, le MR occupe temporairement trois des cinq sièges du collège. Jusqu'à mardi, le MR n'en occupait qu'un. Mais le Premier échevin cdH de la commune, Olivier Joris a annoncé mardi soir son passage au Mouvement Réformateur, modifiant ainsi le rapport de force qui avait débouché sur un partage des sièges au collège, mais aussi du mandat de bourgmesre à mi-législature. Le cdH avait 4 conseillers et deux échevins. Il vient donc de perdre son principal échevin au profit du MR (deux échevins et deux conseillers). Pour le FDF, rien ne change. Il a toujours sept représentants au sein de la liste Union. Toutefois, depuis mercredi, et pour trois mois, son échevin Arnold d'Oreye est redevenu conseiller communal à la suite de la mesure disciplinaire prise à son encontre par M. Bourgeois pour avoir fait envoyer des convocations électorales en français aux électeurs francophones. Du coup, le MR se voit crédité temporairement d'un troisième échevin, la conseillère communale Françoise de Vleeschouwer, première suppléante de la liste Union. (JDD)

Nos partenaires