Facebook va supprimer les vidéos de décapitations

02/05/13 à 13:59 - Mise à jour à 13:59

Source: Le Vif

Suite à la polémique engendrée par sa décision de ne pas supprimer la vidéo qui montre la décapitation d'une femme, Facebook a revu sa position et a finalement décidé de la retirer.

Facebook va supprimer les vidéos de décapitations

© Reuters

Facebook fait souvent parler de lui pour ses censures puritaines abusives, notamment sur des oeuvres d'art telles que "L'origine du Monde" ou la couverture de l'album de Nirvana. Le dernier exemple en date est celui d'une couverture du Morgen montrant un petit garçon syrien dénudé et couvert de sang qui avait été censurée.

Le réseau social justifie ces censures, que l'on pourrait qualifier d'abusives, en affirmant que des mineurs utilisent son site internet et que donc la publication de pornographie est interdite. Soit. Dans son règlement toutefois, la firme interdit également "l'incitation à la haine ou à la violence, les contenus menaçants et/ou présentant de la violence gratuite".

Alors, pourquoi ne pas avoir directement supprimé la vidéo extrêmement violente de cette femme décapitée ? "Notre décision de ne pas supprimer ce contenu est basée sur le fait que les gens ont le droit de décrire le monde dans lequel nous vivons, de présenter et de commenter les actions", a expliqué l'entreprise américaine, via son agence de relations publiques allemande. Cela permet "d'attirer l'attention sur les injustices en postant un contenu dramatique ou inquiétant". S'il est vrai que supprimer un contenu violent ne supprimera la violence en elle-même, l'incohérence de Facebook par rapport à sa politique de censure interpelle. Pourquoi la moindre paire de seins est-elle automatiquement supprimée, alors qu'une vidéo ultra violente ne fait l'objet d'aucune censure ? De plus, la vidéo ne fait l'objet d'aucun avertissement particulier et est également accessible aux mineurs.

La décision de Facebook de ne pas retirer la vidéo a créé la polémique. À tel point que le réseau social est revenu sur sa position. Mercredi, la firme a assuré qu'elle supprimerait cette vidéo et toutes les copies qui pourraient réapparaitre et qui seront signalées par les utilisateurs.

En savoir plus sur:

Nos partenaires