Face au manque de moyens, des associations plaident pour un "Plan autisme"

12/06/13 à 17:26 - Mise à jour à 17:26

Source: Le Vif

(Belga) Alarmées par l'écart entre les besoins de la population et les carences des services proposés, des associations de parents et de défense des droits de l'enfant et des personnes handicapées ont plaidé, mercredi à Bruxelles, pour la mise en place d'un "Plan autisme".

Ce dernier doit notamment permettre de recenser la population cible afin d'établir un inventaire de ce qui doit être fait. Selon les chiffres avancés par les associations parentales, la prévalence de l'autisme serait de une personne sur 100, en hausse de 70 pc sur 5 ans, ce qui porterait à 45.000 le nombre de personnes directement touchées au sein de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Face à ce "phénomène de société", il faut créer des services spécialisés "en nombre suffisant" pour accompagner la personne autiste tout au long de sa vie, d'autant "qu'une prise en charge précoce permet une meilleure qualité de vie", ont expliqué les représentants des associations à l'origine du "Plan autisme". "Nous demandons également un plan individualisé pour chaque personne et nous souhaitons que les professionnels ainsi que les familles puissent être formées aux spécificités de l'autisme", ont-ils poursuivi en affirmant par ailleurs que "l'inclusion dans le circuit scolaire ordinaire doit absolument être un objectif prioritaire". "C'est un problème qui ne peut être réglé qu'au niveau politique", ont enfin estimé les associations. "A l'heure actuelle, 76 écoles organisent déjà des classes à pédagogie différenciée qui accueillent au total 892 élèves autistes", a pour sa part précisé Jean-François Delsarte, conseiller de la ministre en charge de l'Enseignement obligatoire, Marie-Dominique Simonet. "Aucun homme politique n'a de baguette magique et augmenter le nombre de places disponibles ne se fait pas en un jour", a-t-il ajouté en appelant pour sa part à "une position globale déterminant comment travailler ensemble pour le bien des enfants en difficulté." (Belga)

Nos partenaires