Face à la pression européenne, l'État belge doit disposer d'une comptabilité moderne

27/02/13 à 12:11 - Mise à jour à 12:11

Source: Le Vif

(Belga) L'État belge doit disposer d'un outil comptable moderne s'il veut répondre aux nouvelles exigences qui s'imposent à lui, en particulier à l'égard des instances européennes, a averti mercredi le premier président de la Cour des comptes, Philippe Roland, lors de la présentation du 24e cahier de la Cour des comptes consacré à la Région wallonne.

Une loi de 2003 prévoit de mettre en oeuvre au sein des entités belges un système de comptabilité générale, impliquant une comptabilité en partie double à l'instar des entreprises. La mise en oeuvre de la loi connaît toutefois beaucoup de retard. Seule la Communauté germanophone et la Région bruxelloise sont en ordre ou bien avancées. L'État fédéral l'exécute progressivement. La Flandre a longtemps été en pointe mais fait aujourd'hui quelque peu marche arrière. La Région wallonne et la Fédération Wallonie-Bruxelles sont quant à elles à la traîne. Le décret budgétaire de 2013 a d'ailleurs encore reporté les échéances. "Dans le contexte actuel, la pression sur la solidité budgétaire de l'État est de plus en plus grande", a fait remarquer M. Roland. Selon lui, les retards constatés "empêchent la Belgique de disposer d'un outil comptable moderne et de répondre aux demandes de plus en plus exigeantes des autorités européennes". (JAV)

Nos partenaires