Expulsion au Gesù - Emir Kir ouvre un centre de crise

04/11/13 à 10:33 - Mise à jour à 10:33

Source: Le Vif

(Belga) L'expulsion au Gesù à Saint-Josse-ten-Noode s'est déroulée dans le calme, sans faire de blessé, a indiqué lundi matin le bourgmestre Emir Kir lors d'une conférence de presse à la maison communale. Sur les quelque 200 occupants, les policiers ont déjà répertorié 119 personnes dont 38 enfants. Ils continuent le travail d'identification. Craignant d'être envoyés en centre fermé, de nombreux hommes sans papiers avaient quitté le bâtiment dimanche dans la soirée.

Expulsion au Gesù - Emir Kir ouvre un centre de crise

La commune a ouvert un centre de crise, dans la salle omnisports Liedts, située au 50 de la rue Verte. Un bus y conduit les occupants afin de commencer le travail d'accompagnement avec le CPAS, Fedasil et le Samu Social. Les personnes seront dans un premier temps orientées vers des solutions d'urgence. La commune mettra dans les prochains jours neuf logements à disposition des occupants du Gesù. Des petits travaux doivent encore être effectués dans l'un d'entre eux. La Région bruxelloise propose également onze logements. Les familles inscrites au registre avec des enfants scolarisés seront prioritaires. Dans le cadre d'un processus d'insertion socio-professionnel, les personnes relogées seront rapidement incitées à travailler et à payer leur loyer. "Il ne peut y avoir de zones de non droit dans nos rues", affirme Emir Kir. "C'est indigne d'un Etat de droit. (...) Nous ne voulons pas de lieu qui amène une déstructuration sociale. Nous ne voulons pas le maintien de la misère." (Belga)

Nos partenaires