Exposition universelle à Shanghai - La Cour des comptes sévère pour l'équipe belge

17/01/13 à 07:28 - Mise à jour à 07:28

Source: Le Vif

(Belga) Dans son nouveau livre annuel, la Cour des comptes critique sévèrement l'équipe qui, sous la direction de l'ancien ministre Léo Delcroix, a organisé le pavillon belge à l'exposition universelle de 2010 à Shanghai. Selon elle, il y a eu tellement de règles bafouées qu'un contrôle des finances était tout simplement impossible, peut-on lire jeudi dans De Standaard et Het Nieuwsblad.

Exposition universelle à Shanghai - La Cour des comptes sévère pour l'équipe belge

Le pavillon belge avait fermé ses portes à l'époque sur un solde positif de 7,6 millions d'euros pour le Trésor public, grâce notamment à la vente du pavillon pour 6,35 millions d'euros. En juin dernier, la Cour des comptes avait indiqué qu'elle allait enquêter sur la gestion de la participation belge à cette exposition universelle. Elle a aujourd'hui terminé son rapport et elle conclut que de nombreuses règles n'ont pas été respectées et que la comptabilité était désastreuse. Ainsi, presque toutes les dépenses et recettes ont été réalisées hors budget. Six membres du personnel ont par ailleurs reçu un bonus de 10.000 euros, sans justification précise. La comptabilité était de surcroît très confuse, de nombreux accords avec des sponsors et des tiers ont été conclus oralement. La Cour des comptes affirme également que quasiment toutes les activités ont bafoué la loi sur les marchés publics tandis que la construction et la vente du pavillon ne se sont pas déroulées comme le contrat le prévoyait. Le contrôle des activités du pavillon belge devait normalement être assuré par le SPF Economie mais il a été défaillant. Léo Delcroix n'était pas disponible pour une réaction. (MUA)

Nos partenaires