Explosions marathon Boston - La mère des suspects parlait de jihad

28/04/13 à 06:32 - Mise à jour à 06:32

Source: Le Vif

(Belga) Les autorités russes avaient mis sur écoutes téléphoniques la mère des jeunes Tchétchènes impliqués dans les attentats de Boston et avaient enregistré en 2011 une de ses conversations où elle évoquait le jihad en termes vagues, a rapporté samedi la télévision CNN.

Les Russes n'ont communiqué que récemment cette information à leurs homologues américains, selon la chaîne américaine. Un responsable américain a confirmé l'information mais refusé de préciser l'identité du correspondant de Zoubeïdat Tsarnaeva, la mère des deux poseurs de bombe de Boston. Interrogé sur ces informations, le Procureur général Eric Holder a refusé d'évoquer cette affaire, indiquant qu'elle était "en cours". Cette conversation laisse entrevoir la possibilité d'un mauvais fonctionnement des signaux d'alerte pour avertir les responsables américains de la menace présentée par les frères Tsarnaev, accusés du double attentat qui a fait trois morts et 264 blessés lors du marathon de Boston, le 15 avril. La CIA et le FBI avaient tous deux signalé que Tamerlan Tsarnaev, l'aîné des deux frères décédé le 18 avril lors d'un affrontement avec la police, pouvait avoir des liens avec le terrorisme, après avoir été alertés en 2011 par les autorités russes. Selon des informations de presse, les autorités russes ont également alerté leurs homologues américains de leurs inquiétudes concernant la mère des deux frères, suspectée d'être une extrémiste religieuse. Elles avaient prévenu les Américains que Zubeidat Tsarnaeva et son fils aîné avaient été placés sur une liste noire de terroristes faisant l'objet d'une surveillance. Le FBI a indiqué que la Russie n'avait pas répondu à cette époque aux demandes américaines d'informations complémentaires et que les enquêteurs américains n'avaient pas jugé utile de poursuivre leurs investigations (Belga)

Nos partenaires