Exclusions scolaires - Le MR fustige les "propos non fondés, voire mensongers" du délégué aux droits de l'enfant

20/11/13 à 16:07 - Mise à jour à 16:07

Source: Le Vif

(Belga) L'opposition MR a vivement dénoncé mercredi le rapport publié mardi par le délégué général aux droits de l'enfant, Bernard De Vos, s'inquiétant de la hausse et de la "banalisation" des exclusions scolaires ces dernières années.

Intervenant mercredi après-midi à la tribune du Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles, le député Willy Borsus s'est dit outré par les conclusions de Bernard De Vos, des "propos largement non-fondés, voire mensongers", a-t-il lancé. "M. De Vos sait-il réellement de quoi il parle? ", s'est encore interrogé le député réformateur, réfutant que les directions, dont la tâche n'est guère aisée a-t-il fait valoir, prennent pareille décision à la légère. Pour Willy Borsus, le rapport du délégué général n'est rien d'autre qu'une "attaque frontale contre les enseignants". Dans un rapport publié mardi, le délégué général aux droits de l'enfant, appuyé par d'autres organismes de défense des droits de la jeunesse, s'inquiétait de la hausse de 20% du nombre d'exclusions scolaires définitives depuis 2007 dans les écoles de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Selon leur analyse, l'exclusion scolaire définitive, qui vise quelque 3.000 jeunes chaque année, n'est aujourd'hui plus exclusivement réservée aux seuls faits graves, mais s'applique de plus en plus souvent à des comportements jugés "difficiles" ou "inconvenants". Des principes fondamentaux, tels que le respect des droits de la défense, de proportionnalité, de gradation des sanctions, ne seraient en outre pas toujours respectés par les directions d'écoles, selon eux. (Belga)

Nos partenaires